Malcolm X (1925-1965)

 


Malcolm X (1925-1965)


Malcolm Little n'a que 6 ans lorsque son père est assassiné par des Blancs du sud. Il est ensuite arraché à sa famille par les services sociaux et placé dans une famille d'accueil. À 15 ans, il se rend aux ghettos noirs de Boston puis de Harlem où il vit de petits boulots et de trafics divers.

En 1946, il est condamné à dix ans de prison pour cambriolage. Il y rejoint la « Nation of Islam » (NOI), organisation partisane de la création d'un État noir indépendant sur le sol américain, et se convertit à l'islam.

Libéré en 1952, il abandonne son nom d'esclave et devient Malcolm X. Devenu pasteur, il se fait le porte-parole de l'idée de fierté et d'autodéfense des Noirs et contribue à l'essor de la NOI. Mais peu à peu, il rompt avec la conception sectaire de la lutte de la NOI - il en est d'ailleurs exclu - en comprenant la nécessité d'un combat unitaire transcendant les barrières raciales et les frontières étatiques. Aussi accepte-t-il l'aide extérieure des Blancs, de s'associer à d'autres leaders et commence à jouer le rôle de pivot entre les luttes anti-impérialistes d'autres pays tels Cuba et le Congo.

En 1964, il effectue son pèlerinage à la Mecque et à son retour, est tenu par les médias responsable de l'embrasement des ghettos. Se sachant menacé, il meurt assassiné dans le temple de Harlem.


C'est ainsi que nous pouvons résumer sa vie par un combat acharné en pronant haut et fort que les noirs sont supérieurs, voici un extrait de son discours : "Qui vous a appris ?"

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site